Les aires urbaines

En 2010, la Vendée comporte 5 aires urbaines : La Roche- sur-Yon, Les Sables-d’Olonne, Challans, Les Herbiers  et Fontenay-le-Comte.

59 communes de Vendée (21 %) sont rattachées à l'une des 5 aires urbaines identifiées par l'Insee comme présentes sur le département.

Sur le territoire métropolitain, on dénombre 230 grandes aires urbaines, 126 moyennes aires et 415 petites aires.

Dans les Pays de la Loire, ce découpage dénombre 16 grandes aires urbaines, 10 moyennes aires et 42 petites aires.

Définition :

L’objectif du zonage en aires urbaines 2010 est d’avoir une vision des aires d’influence des villes (au sens des unités urbaines définies par l’Insee) sur le territoire. Ce zonage est basé sur les données 2008 du recensement de la population et plus particulièrement l’emploi et les déplacements domicile-travail.

La méthode d’élaboration de ce zonage consiste dans un premier temps à retenir les unités urbaines de plus de 1500 emplois, qualifiées de pôles. Parmi ces derniers, on distingue les grands pôles urbains (unités urbaines de plus de 10000 emplois), les moyens pôles (unités urbaines de 5000 à 10000 emplois) et les petits pôles (unités urbaines de 1500 à 5000 emplois).

La seconde étape consiste à définir les couronnes des grands pôles urbains, c’est-à-dire l’ensemble des communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % des actifs résidents travaillent dans le pôle et les communes attirées par celui-ci, par un processus itératif. L’ensemble constitué par un grand pôle urbain et sa couronne est appelé « grande aire urbaine ».

Certaines communes rurales ou unités urbaines ne sont pas attirées par une seule aire urbaine, mais par plusieurs. On définit le concept de communes multipolarisées des grandes aires comme les communes rurales ou unités urbaines dont au moins 40 % des actifs résidents travaillent dans plusieurs grandes aires urbaines, sans atteindre ce seuil avec aucune d’entre elles. L’ensemble constitué par les couronnes des grands pôles urbains et les communes multipolarisées des grandes aires constituent l’espace périurbain.

On définit par ailleurs les couronnes des moyens pôles et des petits pôles de la même manière que les couronnes des grands pôles. L’ensemble formé par un moyen pôle et sa couronne est appelé « moyenne aire » et l’ensemble formé par un petit pôle et sa couronne « petite aire ».

Parmi les communes rurales non présentes dans les grandes, moyennes et petites aires et qui ne sont pas multipolarisées des grandes aires, on détermine les « autres communes multipolarisées » dont au moins 40 % des actifs résidents travaillent dans au moins deux aires.

Les communes restantes sont nommées « communes isolées hors influence des pôles ».