Les Paysages

Le territoire vendéen s’étend sur une surface de 6 720 km² soit 1,27 % du territoire national. Avec ses 276 km de côtes et ses îles, la Vendée est largement ouverte sur l’océan Atlantique. Le relief est faiblement accentué. Dans le Haut Bocage, les altitudes culminent au Puy Crapaud (295 m), au Mont Mercure (285 m) et au Mont des Alouettes (229 m). Le reste du département reste relativement plat. Bordée par les marais Breton au Nord-ouest et Poitevin au Sud, la Vendée est traversée par plus de 5 000 km de cours d’eau. 

Parmi les visages que présente le département de la Vendée, on distingue 4 grandes unités paysagères :

Le littoral

Le littoral vendéen présente de multiples facettes avec une alternance de côtes rocheuses (ïle d’Yeu…), de plages de sable fin (Les Sables d’Olonne…), de baies et d’anses (Aiguillon-sur-mer…), de digues et polders, façade maritime des marais rétro-littoraux avec lesquels les échanges faunistiques sont nombreux, ainsi que de forêts littorales (Saint-Jean-de-Monts…)

La côte se décompose comme suit :

  • 109 km de plages
  • 64 km de côtes rocheuses
  • 103 km de digues à la mer

Le littoral vendéen regroupe sur 276 km du nord au sud une succession de sites à forts intérêts écologique. Le plus remarquable est le point de contact entre le Massif Armoricain et le Bassin Aquitain : cette particularité géologique se manifeste sur le site du Veillon (Talmont Saint Hilaire) et de la Pointe du Payré (Jard-sur-mer).

Cet espace sensible et convoité (tourisme, urbanisation,…), appelé le havre du Payré, demeure relativement bien préservé.

La plaine

La plaine calcaire au sud de la Vendée prolonge le Bassin Aquitain, sur un plateau de 15 à 20 mètres au-dessus du niveau de la mer.

La plaine constitue une frange de plus ou moins 10 kilomètres de large, entre le Marais poitevin et le bocage situé sur le socle rocheux du Massif Armoricain. D’une longueur d’environ 70 kilomètres la plaine sud-vendéenne se prolonge au sud-est par la plaine de Niort.

Les espaces de plaine sont ouverts et occupés par les grandes cultures, dont certaines sont propices à l’accueil d’espèces d’oiseaux protégées.

 

 

 

 

 

 

Le marais

La Vendée compte plusieurs marais qui appartiennent à l’ensemble des marais rétro-littoraux atlantiques (de la Gironde à l’estuaire de la Loire). Ces espaces résultent du comblement d’anciens golfes marins et ont été aménagés à partir du Moyen Age pour y développer une activité agricole.

En termes de surface, le Marais Poitevin et le Marais Breton sont les plus importants. Viennent ensuite le Marais d’Olonne puis de nombreuses zones de marais de plus petite taille.

Au total, la Vendée compte 120 000 hectares de marais, représentant plus de 20% de sa superficie.

Le bocage

Le bocage est présent sur le sol granitique et schisteux du Massif Armoricain. Il occupe environ 55% du département dans sa partie centrale et Est. Plus ou moins vallonné, on distingue le bas bocage et le haut bocage.

Le bocage est caractérisé par une mosaïque de champs et de prés enclos par des haies ou des rangées d'arbres bordées de fossés qui marquent les limites de parcelles. Il est sillonné de nombreux cours d’eau qui dessinent des vallées. De nombreux boisements, sous forme de petits îlots, forêts ou vastes massifs existent çà et là. Le bocage compte également de nombreuses mares et des étangs, qui ont été créés et aménagés pour l’alimentation en eau des troupeaux, pour l’irrigation et plus récemment pour les loisirs.

L’atlas des paysages des Pays de la Loire recense 11 unités paysagères en Vendée

La réalisation de l’atlas des paysages s’inscrit dans le cadre de la politique nationale visant à identifier les paysages, à analyser leurs caractéristiques et leurs dynamiques, à en suivre les transformations en tenant compte des valeurs particulières qui leurs sont attribuées par les acteurs et les populations concernées.

Créé en 2016, l’atlas des paysages des Pays de la Loire propose une description des paysages à l’échelle régionale et à l’échelle des unités paysagères. Il  n’a pas de portée réglementaire, c’est un outil d’aide à la décision mis au service de la connaissance partagée. A travers de nombreuses cartes, photos, croquis, blocs-diagrammes et textes, la composition des paysages est minutieusement décrite et analysée. 
 

La Vendée est découpée en 11 unités paysagères :

  • Les bocages vendéens et maugeois
  • Le haut bocage vendéen
  • Le bassin de Grandlieu
  • Les marches du Bas Poitou
  • Le bocage du Lay et de la Vendée
  • Le bocage rétro-littoral
  • La côte vendéenne
  • Le marais breton vendéen
  • L’agglomération yonnaise
  • La plaine du Bas Poitou
  • Le marais poitevin