La surveillance des eaux continentales

L’eau représente une richesse que collectivités locales et services de l’État s’emploient à gérer et préserver au mieux, que ce soit en terme de quantité ou de qualité. Depuis plusieurs années, les acteurs intervenant dans le domaine de l’eau mettent en œuvre des systèmes de suivi à des niveaux et avec des finalités différentes. 

Les eaux continentales regroupent les eaux superficielles et les eaux souterraines.

Le suivi quantitatif

La Vendée dispose de ressources en eau limitées. En sous-sol, la ressource est difficilement exploitable et mobilisable sur le socle et les nappes ne soutiennent pas les nombreux cours d’eau en surface dont les débits tarissent rapidement. Par conséquent, les fleuves et rivières sont très dépendants des conditions météorologiques (assecs fréquents).

Les principaux acteurs et réseaux de suivi

  • Les Services de Prévisions de Crues (SPC) gèrent les réseaux de mesure des débits des rivières qui compte 25 stations hydrométriques,
  • Les propriétaires de barrages (Vendée Eau et la ville de La Roche-sur-Yon) suivent de manière hebdomadaire les taux de remplissage des retenues d'eaux superficielles,
  • Le Conseil Départemental de la Vendée dispose d'un réseau de surveillance en continu du niveau des nappes souterraines à partir de 42 piézomètres et du niveau des eaux superficielles dans les biefs du Marais Poitevin à partir de 15 points,
  • L'Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise  surveille les niveaux d’eau sur le Domaine Public Fluvial.

Le suivi qualitatif

Les eaux de surface sont soumises à de nombreuses pressions : rejets des stations d'épuration urbaines ou industrielles, ruissellement des eaux pluviales, pollutions diffuses d'origine agricole, aménagement des berges, obstacles à l'écoulement... Les impacts de ces pressions sont donc multiples : présence de polluants d'origines diverses (pesticides, nitrates, phosphore,...), perturbations des peuplements biologiques... 

Les eaux souterraines bénéficient de la protection naturelle du sol et du sous-sol mais leur qualité peut malgré tout être dégradée. 

    Les principaux acteurs et réseaux de suivi : 

    • L' Agence de l’Eau Loire Bretagne dispose de réseaux mis en place dans le cadre de la Directive Cadre Européenne (DCE) comprenant le réseau de contrôle de surveillance (RCS), le réseau de contrôle de surveillance (RCS) et le réseau complémentaire agence (RCA),
    • Le Conseil départemental de la Vendée a également mis en place un réseau départemental de suivi de la qualité des eaux superficielles en complément de celui de l’Agence de l’Eau,
    • L’ Agence Régionale de la Santé suit la qualité des eaux brutes et des eaux, distribuée pour l'eau potable et de baignade en eau douce,
    • D’autres réseaux de suivi par des stuctures locales : Association pour le Développement du Bassin Versant de la Baie de Bourgneuf (ADBVBB),...