L’aquaculture marine

Une activité qui façonne l’espace côtier

La Vendée compte 14 zones de production de coquillages et 4 ports de pêche, répartis autour de 2 bassins conchylicoles : la baie de Bourgneuf et la baie de l’Aiguillon. Des ostréiculteurs sont également présents à Talmont-Saint-Hilaire.

Chaque bassin a plutôt conservé ses spécificités historiques : la baie de Bourgneuf et Talmont orientés vers l’ostréiculture et la baie de l’Aiguillon vers la mytiliculture.

En Vendée, 785 ha sont exploités pour la production de coquillages par 264 entreprises générant 1 376 emplois

Nous comptons 1 869 concessions ostréicoles produisant annuellement 7 000 tonnes d’huitres et 2873 concessions mytilicoles produisant annuellement 3 800 tonnes de moules

Par ailleurs, des concessions sont également attribuées pour d’autres coquillages : palourdes, bigorneaux, coques, crustacés ou poissons.

Le secteur, largement constitué d’exploitations individuelles (86%), a vu ses effectifs fondre de 23% ces 10 dernières années. La situation s’est stabilisée depuis les 5 dernières années.

La Vendée est le 1er département en termes d’échanges intra-communautaires et d’exportation de naissains d’huîtres vers des pays tiers.

Le classement sanitaire des zones de productions conchylicoles

L’ensemble des zones professionnelles de production fait l’objet d’un classement sanitaire, défini par arrêté préfectoral. Le classement sanitaire définit les règles d’exploitation et de vente des coquillages.

Celui-ci est établi sur la base d’analyses des coquillages issus de ces zones suivies par IFREMER :

  • Un réseau de contrôle microbiologique des zones de production conchylicole (REMI),
  • Un réseau de surveillance du phytoplancton et des phyco-toxines (REPHY),
  • Un réseau d’observation de contamination chimique du milieu marin (ROCCH).

 

Chiffres clés

2
bassins de production
785 ha
exploités
264
entreprises conchylicoles
1 376
emplois
462
concessionnaires
Près de 70%
de la production française de naissains provient de la Vendée

Définitions :

Conchyliculture : élevage de coquillages comprenant l’élevage des moules (mytiliculture), huîtres (ostréiculture), palourdes et coques. Elle est la principale branche de l’aquaculture française.